Mia, Zurich

Mia, Zurich

Mia vit dans le quartier de Hottingen. Son appartement au rez-de-chaussé a été transformé par ses soins ; c’était un salon de coiffure. Il est petit et très cosy, épuré, dénué de toute fioriture. Mia est décoratrice d’intérieur et préfère vivre au quotidien dans un univers qui lui permet de reposer son esprit, mais elle a aussi beaucoup déménagé ces dernières années, vécu à Amsterdam, à Berlin et n’avoir que peu d’objets et de meubles est devenu une évidence et une nécessité. Avant de se tourner vers l’architecture d’intérieur elle a appris la menuiserie et certains meubles ont été rénovés par ses soins, les bocaux de pharmacie vintage customisés en lampes sont ses créations. Quand elle transforme un espace pour un client, elle aime passer du temps avec eux et s’inspire de leur vécu pour travailler. Elle aime raconter une histoire au travers de la décoration.

Mia


Qu’est-ce qui t’inspire le plus en architecture d’intérieur actuellement ?


Quand l’architecture d’intérieure embrasse différentes perpectives en mélangeant la mode, l’achitecture, le design et l’art.


Tu vis à Zurich depuis des années ; comment décrirais-tu la vie dans cette ville en 2 mots ?


Expérimentale et vivante


Ton intérieur est très dépouillé, pourquoi ?


Pour moi, quelques objets essentiels sont devenus des compagnons de route et fonctionnent comme mes pièces centrales, alors d’autres objets ne font que passer, ou alors justement s’installent mais finissent par avoir une fonction autre que celle qui leur était destinée. Marchés aux puces, brocantes, boutique design, voyages sont toutes des sources potentielles d’acquisition.


– Est-ce que tu invites des amis à manger chez toi ?


Pas régulièrement. A une occasion, j’ai dû utiliser la porte de mon salon comme table à manger tellement j’avais d’invités ! Ils ont appréciés le repas tout autant !


– Tu as des origines diverses ; comment cela influence-t-il ta façon de travailler ?

Surtout à travers l’espace. Ce n’est pas juste la couleur, la matière et le mariage d’objets magnifiques. Je met beaucoup plus d’importance sur la composition et ce qu’elle transmet. Avant de commencer un projet nous devons nous demander : “qu’est-ce que nous voulons dire, comment les gens devraient-ils réagir ?”. Différentes cultures voient les choses sous un angle différent, peut-être que cela m’aide.


Tu aimes jardiner ?


Oui, malheureusement j’ai rarement assez de temps pour le faire.


Parle-nous de ton projet « at home by Mia Kepeneck» ?


AT HOME by Mia Kepenek n’est pas un autre showroom ou pop-up store. C’est plutôt un nouveau contexte de présentation du design : une maison “open” qui présente des projets et des produits design dans mon propre univers domestique, l’authenticité du lieu donne à ces objets un nouveau sens. Comme un collage, j’ai meublé mon appartement au fil du temps avec amour et considération, le tout en accord avec mes goûts personnels et les changements de circonstances. En résumé, c’est du design vécu.


Qui sont tes designers suisses préférés ?


C’est une questions à laquelle je trouve toujours qu’il difficile de répondre ; c’est comme me demander quel est mon plat préféré, cela dépend de mon appétit et de mon humeur du moment !

English
Mia lives in the neighborhood of Hottingen. Her ground floor apartment has been turned from a hair salon into a living space by herself. It’s a small, cosy space, elegant and sober, there’s no clutter. Mia is an interior architect, she prefers living in a calm, serene environment, allowing to free her spirit. But she has also moved a lot in the past years, lived in Amsterdam and Berlin, consequently having few possessions makes sense for her. Before turning to interior architecture, she studied carpentry and some of her furniture was refinished by herself, from vintage pharmacy jars she created lamps. When she transforms a living or commercial space for a client, she likes to spend time with them to really grasp who they are, she inspires her work from their lives. She likes to tell a story through her work.

Mia

What inspires you the most in interior design today ?


When interior design embraces different perspectives by mixing fashion, architecture, design and art.


You’ve been living in Zurich for several years ; in two words how would you describe your life in this city ?


Experimental & lively.


Your interior is very bare, why ?


For me a few key items have tended to become long-term companions, functioning as central pieces, while other objects come and go, or indeed stay but end up serving a purpose different to the one originally intended. Flea markets, furniture stores or travels are all potential sources of new acquisitions.


Do you prepare meals for your friends ?


Not regularly. Once I had to use my dining room door as a table top, there were so many guests. They enjoyed their meal all the same.


You have multiple origins ; how does that influence your way of working ?


Essentially, I think, through space. It`s not just about color and material and combining beautiful objects.
I place much more importance on what the compositions convey. Before we start a project, we have to ask ourselves: “What are we saying, how should it make people feel?”

Different cultures see things from different angles – perhaps that helps me.


Do you like gardening ?


Yes, unfortunately I rarely have enough time.


Tell us about your project « At Home by Mia Kepenek » ?


AT HOME by Mia Kepenek is not another design showroom or pop-up store. Rather, it’s a new design context – an ‘open house’ that presents design products and other objects in my own authentic domestic setting, giving them new meaning. Collage-like, I have furnished my apartment over time with love and consideration and all according to my own personal tastes and changing circumstances. In short, this is lived design.


Who are your favorite Swiss designers ?


That’s a question I always find very hard to answer – it’s like asking me about my favourite dish. It all depends on my appetite, what I feel like at the moment!