Nathalie, Zurich

Nathalie, Zurich

Nathalie, PDG de Dietiker, éponyme fabrique de meubles, vit dans le quartier très branché de Schiffbau, son loft se situe dans le bâtiment historique de PULS 5. Dietiker compte parmi les plus anciens fabricants de chaises de collectivité en Europe et occupe une position de leader sur le marché suisse. En 1999, trois bureaux d’architectes ont présenté une proposition pour le réaménagement du site de l’ancienne fonderie de Zurich. Le Bureau de la planification a choisi la soumission du bureau zurichois KSA, Kyncl, Schaller architekten. L’une des raisons du succès de leur projet et la décision de leur attribuer le mandat a été l’intégration de la fonderie dans la conception globale. L’immense halle est maintenant utilisée pour des événements artistiques, des salons d’art contemporain, etc. De nombreux restaurants et cafés l’entourent, autres commerces et bureaux y ont aussi trouvés leur place. Les étages se sont transformées en loft d’habitation au look très industriel. Le succès de la planification réside sur la coopération entre les propriétaires, les autorités, les voisins, les institutions culturelles et les groupes d’intérêt. Le projet a été réalisé avec le bureau de jeunes architectes paysagistes Lausannois ADR. Nathalie s’est impliquée de A à Z dans le design intérieur de son loft. Béton brut, verre et métal sont réchauffés par le cuir et le bois des meubles. Seul mur, une séparation servant de dressing qui privatise partiellement la chambre à coucher. Le gant de boxe surdimensionné de Sede ne pouvait pas trouver meilleur écrin aux côtés du portemanteau cactus de Vitra. Les baies vitrées tout autour de l’espace offrent beaucoup de lumière et la vue au loin sur la ville.

http://www.dietiker.com/home

Nathalie

Comment as-tu trouvé ce loft et depuis quand y vis-tu ?

Quand j’ai déménagé de Genève à Zurich, fin 2006, j’ai remarqué le quartier, puis l’immeuble. Nous nous sommes renseignés sur les possibilités de location, mais il ne restait plus que 2 appartements à vendre dans tout l’immeuble. On a alors choisi d’acheter celui qui était encore dans un état brut.

Parles-nous de la phase de construction du loft  

Nous avons tout pu choisir. La tuyauterie était déjà installée, donc nous savions déjà ou la salle de bain serait. Déjà à l’achat, nous avons pensé que le loft était trop grand et que nous le séparerions en 2 lofts de chacun ca 140 m2 pour ma sœur et moi. Nous avons commence les travaux avec un premier architecte, mais les couts semblant déjà doubler par rapport à leur première offre, nous avons décidé de changer et de travailler avec Peder Kern. Nous avons décidé de garder un style industriel qui allait avec le quartier et l’immeuble même qui était une ancienne Giesserei ?

Qu’est-ce qui te plait dans le style d’architecture de ton immeuble ?

J’aime le côté industriel. Comment réaménager une ancienne usine. On garde l’héritage, ou l’on voit encore des poulies dans la partie centrale de l’immeuble et on construit de l’ultra moderne autour. Ce n’est pas le style de tout le monde mais cela me parle beaucoup.

Comment décrirais-tu ta façon de décorer ton lieu de vie ?

Etant donné que je suis née dans le monde du meuble, et que mon père était un grand collectionneur, j’ai eu le privilège de choisir parmi des pièces produites dans les sociétés ou il a travaillé ou possédé. Donc il y a beaucoup de Dietiker, Vitra, de Sede. J’aime des pièces fortes, « statement pieces » dans un background sobre. Il y a beaucoup de béton encore à l’état brut. Je n’aime pas tout ce qui encombre, type magasin de souvenirs…

D’où vient ta passion pour le design et quels styles et périodes préfères-tu ?

Je pense que c’est transmis dans la famille. Nous sommes nées dans le milieu et avons grandi avec. J’aime en particulier les mélanges tradition/innovation. Je pense que c’est un challenge de conserver notre héritage mais aussi de créer ce qui sera les traditions de demain.

Un mot sur la vie du quartier de Schiffbau ?

J’ai beaucoup de chance de vivre dans une communauté ce qui est plutôt rare d’après ce que j’entends. Avec mes voisins nous allons souvent boire un verre, faire un bbq ou même partir en vacances ensemble. Nous avons même un chat sur Whatsapp ce qui nous laisse faire des choses spontanément, sans trop planifier, comme je les aime.

Ton restaurant préféré à Zurich ?

Josef : une bonne ambiance décontractée mais aussi très vibrante ce qui pour moi fait toute la différence, et on y mange très bien.