Cécilia, Atelier Eutropie, Genève

Cécilia, Atelier Eutropie, Genève

Dans son appartement au cœur de Genève, la décoratrice d’intérieur Cécilia Finet, mixe douceur nordique, simplicité japonaise et chic parisien. Il y a plus de quatre ans, Cécilia, son mari et leurs trois enfants se sont installés dans cet immeuble construit au début du XXème siècle où placage de marbre, ferronneries et magnifiques faïences de sol ont été soigneusement préservés. A l’intérieur parquets anciens, moulures, boiseries et cheminées d’origine sont intacts : une opportunité unique pour cette passionnée d’art et d’architecture. «Ça a été un coup de foudre immédiat : l’emplacement, la surface, les extérieurs boisés, la possibilité pour moi d’avoir un bureau avec un accès privatif, tout nous plaisait! C’est vraiment un pur plaisir d’être entourée de tant d’histoire! » Un plan au sol typique des appartements genevois de cette époque : une entrée de grande taille, desservant les pièces avec une vraie séparation jour/nuit. « A cinq nous avons chacun nos quartiers…un luxe! » Une belle hauteur sous plafond et des pièces qui ouvrent toutes sur un espace extérieur, une vaste pièce à vivre, qui peut être séparée par des portes coulissantes, où la famille se retrouve pour lire, jouer de la musique, dessiner et dîner.

Cécilia, fondatrice de l’Atelier Eutropie, a imaginé chaque mètre carré de ce superbe espace en se laissant inspirer par ses origines parisiennes et ses années passées au Japon. Elle favorise les matériaux naturels et recyclés : le bois, la laine, le papier. « J’aime beaucoup le travail de Maria Speake du studio Retrouvius à Londres qui s’articule autour de la récupération. Elle intègre toujours à ses projets des matériaux et des objets anciens, et leur donne une seconde vie.» Avide chineuse, pour trouver les objets coup de cœur qu’elle affectionne, Cécilia écume les marchés aux puces, les brocantes et fréquente les salles de vente, plus pour la quête du bel objet que pour l’achat, elle trouve un vrai plaisir à composer un ensemble et mettre en valeur des objets artistiques. « Une programmation, une scénographie, un accrochage…quand cela marche, ça relève un peu du mystère! » Dans l’entrée de l’appartement, douze gravures de David Austen attirent immédiatement le regard; on retrouve les douze dernières de cette série nommée Green Electric Morning dans la chambre à coucher. « Notre premier achat d’art il y a onze ans à Londres…. L’accrochage change au gré de nos déménagements! ». De leur vie à Tokyo, on retrouve entre autre, un canapé, deux petits fauteuils et une table basse dénichés dans le quartier d’Omotesando, ils ont récemment été retapissés par un artisan à Carouge. Cécilia aime collaborer avec des artisans locaux et a du plaisir à acquérir quand c’est possible des oeuvres d’artistes suisses. « L’art c’est une bouffée d’air frais, comme prendre une profonde respiration, c’est une fenêtre sur l’autre, sur soi. Encore une histoire de rencontres ; un artiste en amène un autre, un point de vue, son contraire. Quand je conseille un client pour un achat ou une commission, j’ai grand plaisir à instiller ce goût de la recherche. En fonction du temps que le client souhaite y consacrer, nous visitons ensemble ateliers et galeries» Dans cet esprit de mise en avant de la scène artistique locale, l’artiste Ginevra Mandelli basée à Genève, a été commissionnée pour réaliser des illustrations murales dans la chambre de la plus jeune des filles. Dans la liste des futurs projets de l’Atelier Eutropie : « Je prévois de réaliser des claustras très contemporains avec une jeune artiste genevoise, nous travaillons sur une structure en plexiglas recyclé, produit localement bien sûr! » La chambre à coucher parentale et le bureau se trouvent dans la même pièce, chaque univers séparé visuellement par une paire de paravents en bois de Ludvik Volak des années 60, Cécilia y fait naitre les projets de l’Atelier Eutropie. « Avec trois jeunes enfants, travailler chez moi me permet une plus grande flexibilité, un confort aussi. En fonction de mon humeur et mon inspiration, cela peut être un avantage ou un désavantage! » La porte-fenêtre ouvre sur un patio ou table et bancs accueillent toute la famille pour de longues soirées à la belle saison. Dans cet espace aux multiples recoins, Cécilia a su trouver le point d’équilibre entre la vie de chacun et la cohérence du lieu. Des tons et des matières naturels pour mettre en valeur les oeuvres d’artistes qu’elle aime et les pièces chinées, ici et ailleurs, chacune raconte un voyage, une rencontre, une époque, tous insufflent quelque chose de très personnel à cet univers.

ateliereutropie.ch