Agnès, François, Malika et Samuel, Genolier

Agnès, François, Malika et Samuel, Genolier

Depuis l’extérieur, l’ancienne scierie du 19e n’a pas beaucoup changé. Une suite de toits en tuiles, des façades réalisées avec de simples planches en bois. Située en zone artisanale, un peu à l’écart du joli village de Genolier, elle longe une rivière, en bordure de la forêt. Quand Agnès et François en font l’acquisition courant 2010, les anciens propriétaires ont déjà obtenu un permis de construire et ont partiellement transformé la scierie, désaffectée depuis près de cinq ans, en habitation. La ligne de conduite convient au couple qui décide de mener à bien le projet d’origine et de poursuivre la collaboration avec l’architecte Marco Bellotti, tout en apportant leurs propres idées et quelques modifications à l’intérieur. Les nouveaux acquéreurs se lancent avec enthousiasme dans l’aventure. «L’assise du bâtiment est inscrite au cadastre, avec pour contrainte de conserver son emplacement au sol, par conséquent le travail devait impérativement se faire sur le site  d’origine de la poutraison, créer des espaces de vie s’est rapidement avéré assez ambitieux et compliqué ! La première mauvaise surprise ? Nous avons découvert que la poutraison était en partie attaquée par la vermine ! » Racontent les propriétaires. L’autre difficulté était de pouvoir allier la continuité des intérieurs avec ceux des extérieurs : « Nous n’étions pas propriétaires du terrain voisin, en grande partie de la forêt, mais nous avons trouvé une entente afin que notre ancien voisin accepte de nous le vendre. Cela nous a permis de planifier un lay out qui nous convenait et de créer plusieurs espaces de vie extérieurs incluant la piscine et le deck. » Une attention toute particulière a été portée à l’isolation, essentielle en bordure de forêt et de la rivière, où il peut faire froid et humide. Le chauffage au sol est alimenté par une pompe à chaleur et des panneaux solaires, rien n’a été épargné pour transformer la structure en bois d’une manière très actuelle sur le plan énergétique. Après une année de travaux, Agnès et François, ainsi que leurs deux enfants, Malika et Samuel emménagent dans leur nouveau spacieux logis de 400m2.

www.visiteprivee.ch

Cinq chambres à coucher, quatre salles d’eau, un studio indépendant et un magnifique bureau ou le couple peut exercer ses activités avec suffisamment d’espace. « J’ai suivi l’école hôtelière et travaillé dans le marketing pour de grands hôtels, la vie de famille m’a donné envie de trouver une activité plus indépendante et flexible » explique Agnès. « François est promoteur immobilier, sa compagnie Everest se spécialise autant dans les projets privés qu’institutionnels. Je me suis beaucoup intéressée à son métier, d’où ma formation dans la décoration d’intérieur qui complète bien son travail, parfois, nous collaborons sur des projets ». Très attachés à l’idée de préserver l’historique des lieux, le couple a décidé de maintenir la scie qui débitait les poutres en planches dans son emplacement d’origine. « Ça n’a pas été facile d’imaginer intégrer cette scie mais il était inconcevable de la déplacer ! » Souligne François. Dès la porte d’entrée franchie, on se trouve immédiatement face à la structure imposante, trônant telle une sculpture de métal qui accueille les visiteurs. Dans le but de la voir et de protéger hôtes et famille de tout accident, la scie est encadrée de verre Securit qui offre une vue sur le sous-sol où se trouve la roue qui faisait fonctionner cette dernière, grâce à la propulsion de l’eau de la rivière. Pour combler l’immensité des lieux et délimiter les pièces, un jeu de « tapis » a été savamment déployé visuellement au sol entre le carrelage d’ardoise du Brésil gris anthracite et les lamelles de chêne brut. Certes, l’imposante charpente qui a été entièrement conservée, assombri un tant soit peu les pièces, mais la sensation lumineuse qui émane des grandes baies vitrées que l’on trouve partout dans l’habitation compense largement ce sentiment. Les portes-fenêtres, toujours ouvertes à la belle saison, renforcent encore l’effet de vie intérieur-extérieur fort agréable. La déco est contemporaine et chaleureuse. Un mélange d’objets que le couple aime, qu’ils ont chinés ou ramenés de voyage. Une décoration décontractée qui correspond à leur style de vie tout en respectant l’âme et l’histoire des lieux. La cuisine d’une simplicité moderne, en bois et panneaux laqués blanc, ouvre sur un deck situé sud-est, ce dernier surplombe la cour pavée, il est entouré de verdure, une table invite à prendre le petit-déjeuner au soleil du matin, il donne à la maison le ton d’un style résolument contemporain en répondant de façon subtile aux allures rustiques du bâtiment. Depuis l’ancienne grange, on peut admirer la rivière et le jardin, pas de porte, l’espace généreux est ouvert. La grange abrite une zone salon extérieur et une table de ping-pong, l’atmosphère y est très zen, on peut s’y tenir quand il pleut mais que la température est douce. Le jardin semble s’étendre à l’infini, la piscine est entourée d’un deck prolongé d’un côté par une zone lounge ; canapé, tapis et coussins au sol invitant à se prélasser au soleil ou à l’ombre des grands parasols. De larges marches en béton peuvent aussi faire office de sièges. A l’opposé, de l’autre côté de la piscine, une tonnelle protège une grande table à manger. La forêt et la rivière constituent un terrain de jeux sans limite pour les ados et leurs amis et bien entendu la chienne Luna.

Agnès et François

Comment avez-vous trouvé cet objet, est-ce que c’était le coup de foudre ?

Une toute petite annonce dans le journal de la Côte, oui ça a été un réel coup de foudre : lors de notre 1ère visite les lieux nous ont comme envoutés.

Brièvement racontez-nous le déroulement des travaux ?

Le déroulement des travaux de la scierie se sont plutôt bien passé. Nous savions qu’une rénovation déjà entreprise par les anciens propriétaires allait nous donner un nouveau challenge. Ceux-ci avaient une idée qui se rapprochait à la notre. Le plus important pour nous était de repenser les espaces intérieurs avec l’architecte. Hormis le travail usuel que la rénovation d’une ancienne maison implique (ce qui est assez complexe), le gros du labeur a été de vérifier toutes les anciennes poutres d’origine. Nous avons constaté qu’une partie de celles-ci étaient endommagées par la vermine. Nous avons dû traiter le bois ce qui a pris beaucoup de temps. Malheureusement quelques poutres étaient trop endommagées et ont dû être remplacées.

Une anecdote pendant le chantier ou un moment cocasse ?

Lorsque nous avons entrepris le terrassement pour la piscine, la pelleteuse est restée bloquée sur une grosse pierre. Nous avons découvert que c’était un bloc de pierre taillé à la main. On ne connaît pas son origine, il est magnifique et nous l’avons bien entendu entreposé dans le jardin. Un autre moment particulier a été la découverte d’un petit passage « secret », une sorte de tunnel, qui mène de la cave directement à la rivière, on se trouve les pieds dans l’eau en descendant seulement quelques marches. Pour le moment nous avons décidé de fermé cet accès !

Parlez-nous des projets que vous avez pour la maison ?

Nous souhaitons devenir complètement autonomes. Nous envisageons de profiter de la rivière pour implanter une petite centrale hydraulique afin de produire notre propre électricité qui nous permettrait également d’alimenter une partie de nos voisins s’ils le souhaitent. Ceci doit être encore confirmé par les spécialistes et la Romande Energie. Et d’amener un peu de lumière supplémentaire dans le salon, soit par des lucarnes et/ou un jeu de lumière, mettant par la même occasion en valeur la poutraison.

Décrivez-nous votre style déco ?

Contemporain avec une atmosphère chaleureuse. Un mélange d’objets qu’on aime, que nous avons chinés ou ramenés de voyage. Une décoration décontractée qui correspond à notre style de vie, tout en respectant l’âme de l’ensemble des lieux.

Quels matériaux favorisez-vous ?

Les produits naturels : soit la pierre, le bois et le métal ! Pour lier l’ancienne grange et la terrasse coté salon, nous avons opté pour des galets provenant de la région, rappelant les galets dans la rivière ou dans la forêt proche. Coté végétation nous avons utilisé beaucoup de plantes, comme des graminées ou des fougères, toujours dans l’idée de faire le lien avec la forêt.

Vos choix de couleur et de matériaux ?

Pour la ligne de base nous avons décidé d’utiliser un gris très clair qui habille l’ensemble des murs avec quelques touches de couleurs selon nos envies et l’utilisation des pièces, par exemple un vert olive très ressourçant pour notre bureau, ou un rose poudré pour la chambre de notre fille. Dans les salles d’eau le fil conducteur est le noir et blanc. Et pour le reste le bois et l’ardoise. A l’extérieur nous poursuivons dans les mêmes tons, avec les deck en bois et les escaliers en béton autour de la piscine et de l’acier Corten fait sur mesure à plusieurs emplacements.

Comment vivez-vous dans la maison / Quelle est votre pièce préférée ?

Notre vie tourne essentiellement autour de l’espace salon, salle à manger. C’est un espace immense qui permet de recevoir du monde et qui est le centre de la vie de famille. Nous adorons cet emplacement depuis lequel la vue directe sur la rivière et la verdure tout autour forment un grand tableau entouré d’un cadre noir. En hiver le centre de ralliement se trouve autour la grande cheminée et en été nous profitons de toutes les portes-fenêtres ouvertes pour vivre dedans-dehors en accord avec la nature. Nous n’avons donc pas de pièce préférée car selon la saison ou le moment de la journée il y a plusieurs endroits où on se sent bien, par exemple on apprécie de prendre un petit café sur la terrasse coté rivière, ou être en mode cocooning dans le salon et observer le jeux de la poutraison, ou encore en fin de journée en été on adore profiter de la table coté piscine tout en écoutant les bruits des arbres et de la rivière.